DEMARCHE ARTISTIQUE.

Je crée pour apprécier la vie, pour vivre pleinement un mouvement. Je le fais pour donner vie à mon imaginaire. C’est vital, ça me mobilise.

Ça donne du sens à ma vie. Ça m’anime.

 

J’ai appelé ce mouvement :  « Ce qui vient. »

Le matin, ça m’éveille et me transporte toute la journée. 

La matière m’inspire des mouvements. Je me fie aux idées qui me viennent à l’esprit.

Ces éclairs de lucidité me poussent à me libérer l’esprit pour gagner du temps. 

J’ose créer sous la contrainte des visions de « ce qui vient ».

Je cesse alors de réfléchir pour agir avec certitude. 

Je vis alors pleinement un instant.

 

Pour représenter le chemin de l’idée qui vient à la conscience, je me suis autorisé une grande liberté d’expression. 

 

Je le fais pour laisser entendre que :   « Observer ses pensées permet de tout changer. »

La liberté de penser détermine ce que nous sommes.

Voir à travers le point de vue des autres rend tolérant. 

Impliquer le regardeur l’incite à prendre position. 

Il fait alors partie du processus de l’œuvre.

Ses visions le poussent au mouvement.

BIOGRAPHIE.

Je m’appelle Xavier OTT, je suis né en France en 1970, je vis dans le massif central.

Je signe mon travail avec le diminutif XOTT.

Je mène une vie en work-in-progress, je me suis toujours fié aux idées qui me traversent l’esprit.

Après des études scientifiques et techniques, j’ai travaillé en tant qu’éducateur et me suis intéressé au zen. L’escalade m’a amené à l’élagage, l’élagage à la taille d’arbre à la japonaise et à la création de jardins japonais. La création de bassins m’a amené à dessiner et créer des piscines naturelles. J’ai donné le nom d’Œuvres Vives à ces espaces naturels imaginées spécifiquement pour chaque lieu. La Maison des Artistes a reconnu l’originalité de ma démarche en jardin. 

Un grave accident m’a handicapé de la main. Dépasser ce handicap m’a obligé à faire des choix, à réapprendre à dessiner pour espérer à arriver à peindre comme je dessinais. La peinture automatique m’a beaucoup aidé.

Avec mon travail je cherche à impliquer le regardeur. En l’incitant à prendre position, il entre en vision subjective et fait partie de l’œuvre. 

 

Téléchargez le CV