Un parcours atypique, une quête d’authenticité et de liberté d’expression, amène Xavier OTT à travailler, dans un Work in Progress, à l‘écoute du rêve et de la matière.

Dans un dialogue à l’écoute de ce qui vient, il révèle des perceptions entraperçues dans la face caché du vivant. 

À l’écoute des espaces, il suit intuitivement toutes pistes d’idées. Il se détache de toute ligne de conduite, étant souvent là où on ne l’attend pas. 

Il cite Pablo Picasso : « Le style, c’est souvent ce qui enferme le peintre dans une même vision, une même technique, une même formule pendant des années et des années, pendant une vie parfois. (…) Tu me vois ici et pourtant j’ai déjà changé, je suis déjà ailleurs. Je ne suis jamais en place et c’est pourquoi je n’ai pas de style ». 

Xavier, au travers de la diversité de son travail, tente de montrer que la créativité permet d’évoluer. Lui considère qu’il suffirait d’être à l’écoute de ce qui vient : le rêve de la matière. Est-ce que Francis Bacon appelait : « Technical imagination ; l’imagination technique » ?